Willy Bakonga et son fils Joël Bakonga, jugés en flagrance au Parquet général près la Cour de cassation pour “transfert illicite de fonds” et ce, en attendant l’ouverture d’un procès dans l’affaire du détournement des fonds de la gratuité de l’école primaire. Des fonds que Willy Bakonga ne reconnaît pas. Bien que Jugé pour “violation de la réglementation sur le transport d’argent à l’étranger”, l’ancien ministre insiste que le fait que “la responsabilité est individuelle”.

« Je me sent innocent, puisque les 30.000 $ n’ont pas été retrouvés dans ma valise. Ce sont les faits, nous l’avons déjà dit. Je fais confiance à votre Cour. Vous êtes réputés des hommes et des femmes intègres. La journée d’aujourd’hui est une journée historique où je serai déclaré innocent », déclare w. Bakonga.

Arrêté à Brazzaville le 20 avril dernier en fuite pour l’Europe, 30 mille dollars américains ont été retrouvés dans le bagage de Willy Bakonga. Selon ce dernier, cet argent devait servir au paiement de ses soins de santé à l’étranger. W. Bakonga a été acheminé sur base d’une coopération de police de frontière entre les deux capitales. Il avait refusé de répondre au mandat de comparution du Parquet qui l’accuse de détournement présumé de deniers publics. 

Soriano Botamba

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *