La situation est aussi inquiétante dans la commune rurale de Mangina, dans la zone de santé de Mabalako, jusque-là épargnée par les attaques. Au moins 25 civils ont été tués au cours de violentes attaques d’hommes armés dans les zones de santé d’Oicha, Mutwanga et Mabalako depuis le 1er mai, selon la société civile citée par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires est un département du Secrétariat de l’ONU (OCHA).

Le 4 mai au cours un incident a occasionné la mort de deux civils et un poste de santé a également été pillé et incendié. Cela porte à 11 le nombre de structures sanitaires attaquées par des hommes armés dans le territoire de Beni depuis septembre 2020, selon OCHA. 

La persistance des affrontements armés et des attaques meurtrières contre la population locale continue d’entraver la situation sécuritaire et de protection des civils dans certaines zones du territoire de Beni.

Emilio Paluku

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *