Selon nos sources, l’attaque a débuté à 23 heures (heure locale) et a duré plusieurs heures dans la soirée du mercredi 30 juin au quartier Rwangoma, dans la ville de Beni (Nord-Kivu). Certaines victimes ont été exécutées dans leurs maisons, d’autres ont été rassemblées au centre du même quartier avant d’être achevées par balles et à coup de machette ou de bâton.

Àu totale dix civils dont quatre femmes ont été tués dans cette nouvelle attaque des combattants d’Allied Democratic Forces (ADF), C’est la première attaque sanglante depuis l’instauration de l’état de siège en pleine ville. 

Des maisons de commerce ont été pillées avant d’être incendiées. Une maison d’habitation a aussi été incendiée. Des centaines d’habitants sont sur place pour évaluer les dégâts. La présence policière est aussi constatée.

Emilio Paluku

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *