Selon un nouveau bilan établi jeudi par un groupe d’experts. Le précédent bilan de cette attaque dans le secteur de Rwenzori donné mercredi par l’administrateur du territoire de Beni, Donat Kibuana, et des humanitaires, était de treize corps retrouvés et plusieurs personnes portées disparues. Au moins 26 civils ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi dans l’est de la République démocratique du Congo dans une attaque attribuée aux membres du groupe d’origine ougandaise Forces démocratiques alliées (ADF).

Ne disposant plus d’un fief, des ADF en errance ont usé de la ruse pour perpétrer ce massacre, se faisant passer auprès des habitants pour une patrouille de l’armée », a expliqué à l’AFP le général Peter Cirimwami, chef des opérations des forces armées congolaises dans cette zone.

Au moins 26 victimes après que de nouveaux corps ont été retrouvés dans les villages voisins de Vuthotholya, Mabule/Kisima et Mayele » dans le territoire de Beni, a écrit le Baromètre sécuritaire du Kivu (KST en anglais), qui dispose d’experts déployés dans cette région.

Emilio Paluku

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *