La région du Kivu, où sévissent une centaine de groupes armés, est en proie à des violences meurtrières depuis 25 ans. Des manifestations, associées à une grève générale dans plusieurs villes (Beni, Butembo, Goma…), ont été organisées à l’appel des groupes de pression et des mouvements citoyens dénonçant l’inaction de la Mission des Nations unies (Monusco) face aux massacres de civils dans la province du Nord-Kivu.

Sur ceux, les équipes médicales suivaient 51 personnes blessées par armes, hospitalisés à ‘HGR de Beni dont 9 nouveaux cas liés aux récentes manifestations dans la zone, plus de 120 personnes blessées sont prises en charge à l’hôpital général de référence (HGR) de Beni et à l’hôpital CBCA Ndosho de Goma avec le soutien du CICR, a indiqué cette organisation humanitaire dans un communiqué.

Nous avons atteint nos limites en capacité d’accueil à l’HGR de Béni qui compte 43 lits et sommes presqu’à terme pour l’Hôpital CBCA Ndosho de Goma qui en a 74. Les équipes sont mobilisées depuis plus d’une semaine pour répondre à cet afflux, de blessés par arme dans les hôpitaux de la province du Nord-Kivu, après les manifestations contre la mission de l’ONU qui ont secoué cette région de l’est de la République démocratique du Congo. 

Rosie Mozwa

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *