À savoir, les Confessions religieuses seront de nouveau appelées à se mettre au tour d’une table pour dégager finalement la fumée blanche tant attendue. Les deux candidats, sujets à dissension entre les deux franges des confessions religieuses, devraient être mis de côté pour faire avancer le processus avec un autre candidat, afin de concilier les parties.

Face à l’absence du consensus au tour des candidats Cyril Ebotoko et Dénis Kadima, pour succéder à Corneille Naanga, une porte de sortie était alors envisagée, d’où le confrère belge cité un nom : « de Paul Nsapu », président de la Ligue des Electeurs.

Qui est Paul Nsapu?

Paul NSAPU, Président de la Ligue des Électeurs créée depuis 1991, vice-président de la FIDH et candidat à la Présidence de la CENI n’appartient à aucun courant politique. Il est d’une neutralité avérée. Il n’est ni un Tshisekediste, moins encore Kabiliste, ni Katumbiste, ni Bembiste comme le disent ses détracteurs.

En effet, ces derniers paniqués par « l’émergence de la troisième voie », s’appuient sur quelques photos qui circulent sur les réseaux sociaux pour les discréditer auprès de l’opinion nationale et internationale, une opinion qui du reste n’est pas dupe. Ce n’est un secret pour personne que Paul NSAPU est un défenseur des droits de l’homme depuis plus de 30 ans. Il est de la première génération, celle de Floribert CHEBEYA.

Au niveau international, Paul NSAPU est vice président de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme. A ce titre en tant que défenseur des droits de l’homme il côtoie tout le monde, majorité comme opposition. Il les défend, les assiste tous quand il le faut. A titre d’exemple, lorsque l’ancien vice-président Jean-Pierre BEMBA était à la Haye, à la Cour Pénale Internationale, Paul NSAPU l’a assisté. Est ce à dire qu’il est un Bembiste ? Pas du tout.

Un autre exemple patent c’est celui de l’ancien gouverneur du Katanga Moïse KATUMBI qui a également bénéficié de l’assistance de Paul NSAPU quand il avait des déboires avec le régime Kabila. En rendant service à KATUMBI, est ce pour autant que Paul NSAPU est devenu Katumbiste, loin de là.

Après recoupements de plusieurs sources, il nous revient que les Confessions religieuses seront de nouveau appelées à se mettre au tour d’une table pour dégager finalement la fumée blanche tant attendue. Les deux candidats, sujets à dissension entre les deux franges des confessions religieuses, devraient être mis de côté pour faire avancer le processus avec un autre candidat, afin de concilier les parties.

Paul NSAPU MUKULU n’appartient à aucun camp politique. Son seul camp est celui du peuple congolais dont il défendra le droit de vote jusqu’au dernier souffle. C’est pour cela que dans la course à la présidence de la CENI, il est le candidat du peuple.

Arly Masevo

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *