Le pasteur Éric Nsenga, porte-parole de l’ECC, a réagi au cours d’une conférence de presse conjointe, ce lundi 2 août, avec la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), l’Assemblée nationale ne pouvait pas recevoir ce document signé par les 6 confession religieuses, sans la CENCO et l’ECC qui représentent les Églises catholique et protestante.

Le porte-parole de l’ECC souligne qu’un PV requiert une procédure juridique ainsi que la qualité de celui qui l’établit et celui qui le signe. Sur ceux, on ne peut pas recevoir à la fois le document qui émane d’une composante. Quand le président de l’Assemblée nationale communiquait avec la plateforme, il s’adressait au président de la plateforme. Toutes les communications se passent entre le Président de l’Assemblée nationale et le Président de la plateforme.

Soriano Botamba

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *