Les derniers lots du vaccin Asrazeneca arrivent à expiration le 11 juillet, il faut trouver rapidement au moins 50 000 doses pour les personnes ayant déjà reçu la première injection d’Asrazeneca. Le pays compte une fois de plus sur la facilité Covax. Selon Jean-Jacques Mbungani Mbanda, ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, les discussions sont avancées pour obtenir ces vaccins dans le délai requis par l’OMS. Selon lui, le pays attend 5 millions 900 mille nouvelles doses. Pour cette nouvelle campagne aucun calendrier n’est encore disponible.

Des discussions directes également sont en cours avec Pfizer. Là encore, le nombre exact de doses et le délai ne sont pas encore connus. L’autre possibilité, c’est à travers l’Union africaine : des échanges ont été entrepris aussi pour obtenir le vaccin Johnson and Johnson. Il restera alors le défi d’éviter les couacs de la première campagne et mieux organiser la logistique et le plan de distribution de tous ces vaccins pour atteindre au moins 25% de la population vaccinée le plus tôt possible.

Rappelons que, la RDC avait reçu un million 700 mille doses grâce à l’initiative Covax. Suite au retard et autres problèmes logistiques, 1 300 000 avaient été redistribuées dans d’autres pays. Et sur les 400 000 doses restantes, moins de 100 000 ont été utilisées jusque-là. Le reste va être détruit. Et les questions se posent sur la suite de la campagne et sur les personnes qui avaient déjà reçu la première dose.

Les nouveaux lots concerneront plusieurs familles de vaccins et le gouvernement multiplie des initiatives. Le pays discute avec la Chine pour avoir quelques doses du vaccin Sinovac.

Soriano Botamba

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *