La nouvelle a été communiqué au Professeur Tony Mwaba Kazadi, ministre à l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) hier mercredi 26 mai 2021 dans l’après-midi. Un grande joie pour lui qui a pris à bras-le-corps, depuis qu’il est à la tête de ce ministère, cette question cruciale pour l’avenir du pays en général, et de la jeunesse congolaise en particulier.

Dans sa correspondance, réceptionnée par le patron de l’EPST, Jean Christophe Carret, directeur des opérations de la Banque Mondiale en RDC, a précisé que les cents millions de dollars américains seront décaissés dans le cadre du Projet d’urgence pour l’équité et le renforcement du système éducatif (PERSE) dans notre pays. Ce geste de la Banque Mondiale traduit la confiance dans les preuves fournies par le gouvernement congolais dans le respect des conditions de retrait annoncées dans l’accord de financements.

Un leadership reconnu dans le sous-secteur de l’EPST

A ce sujet, il convient aussi de mentionner la satisfaction manifestée par l’Inspection générale de Finances (IGF) qui a noté que depuis que le Professeur Tony Mwaba est aux commandes à l’EPST, un effort est fourni pour une gouvernance transparente du secteur.

C’est ainsi qu’il n’est pas déplacé de considérer ce soutien de la Banque Mondiale comme un point positif marquant la bonne gestion actuelle dans ce ministère après tant de turpitudes qui l’ont caractérisé ces derniers mois, particulièrement dans la gestion des fonds destinés à pérenniser la gratuité de l’enseignement de base.

A cet effet selon le Phare, il convient de rappeler que lors de sa rencontre avec le ministre de l’EPST, le 21 mai 2021, Jean Christophe Carret, constatant les efforts fournis par son partenaire, avait annoncé la disponibilité de la Banque Mondiale à apporter sa pierre à l’édifice de la gratuité de l’enseignement en RDC ; et n’avait pas omis de saluer l’actuel leadership exercé pour la réussite de la gratuité par le ministre. Enfin, le Professeur Tony Mwaba lui-même ne cesse de souligner à l’adresse de tous ses interlocuteur la nécessité d’intérioriser cette vision du Chef de l’Etat visant la gratuité de l’enseignement.

Arly Masevo

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *