Depuis Goma, le Président Félix Tshisekedi a annoncé, dans son discours du 30 juin, que le pays va enregistrer une croissance  économique positive de 4,9% contre 1,7% en 2020. Sur le plan économique, l’environnement économique récent est marqué par une stabilité du cadre macroéconomique après une période de crise consécutive aux effets de la COVID-19.

Sur le plan monétaire, renseigne M. Tshisekedi, il a été enregistré une forte augmentation de crédit ainsi qu’une forte accumulation des réserves de change à fin juin 2021. En effet, ajoute le chef de l’Etat congolais, le niveau de réserves est passé de 879,5 millions USD  à fin décembre 2018 à 1,2 milliards USD à la fin du mois de juin 2021.

Ces résultats permettront également, selon le chef de l’Etat congolais, d’accompagner sa vision de promouvoir une plus grande intégration au niveau national, à travers la construction et la réhabilitation  des routes, des chemins de fer, des ports et aéroports qui, in fine, permettra  l’interconnexion de différentes provinces.

Sur le plan diplomatique, plus de 60 ans après son indépendance, la RDC connaissait encore un parcours ne répondant ni à sa géopolitique, ni à sa nouvelle vision basée sur la paix. Épicentre géopolitique et géostratégique du continent, notre ambition doit être de promouvoir notre politique étrangère et de l’adapter au rang qui devrait être le sien.

Dans son adresse à la population, le chef de l’État est également revenu sur l’intégration de la RDC à la Communauté des États d’Afrique de l’Est depuis quelques jours.

Soriano Botamba

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *