Les dix quartiers de Goma évacués ce jeudi 27 mai 2021 sont « exposés à des points de sortie de lave, lesquels ne sont pas prévisibles bien que provoquant immédiatement l’exode de dizaines de milliers de personnes pour le moment », a insisté le gouverneur Ndima dans sa déclaration. « Il est très important de rester à l’écart des coulées de lave, du fait du danger de mort par asphyxie ou brûlures ».

Des risques supplémentaires sont liés à l’interaction entre la lave et l’eau » du lac, a-t-il mis en garde, évoquant clairement le scénario catastrophe, bien connu et identifié pour le lac Kivu , d’un risque de destabilisation du gaz sous le lac (« éruption limnique », dans le jargon des spécialistes).

Les données actuelles de la sismicité et de la déformation du sol indiquent la présence de magma sous la zone urbaine de Goma, avec une extension sous le lac Kivu », a déclaré, dans une adresse à la population sur les médias locaux, le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général Constant Ndima.

Les zones affectées par les risques de la coulée de lave sont les quartiers:

Majengo
Mabanga Nord
Mabanga Sud
Virunga
Bujovu
Kahembe
Mikeno
Mapendo
Murara
Le quartier les volcans.
Ces zones seront exposées à la coulée de lave bien que cela « ne soit pas prévisible pour le moment », a-t-il indiqué.

Rappelons qu’à ce jour, le bilan est de 32 personnes mortes depuis l’éruption samedi. Entre 900 et 2.500 habitations ont été détruites. Au moins dix quartiers sont privés d’eau courante, et une grande partie de la cité n’est plus alimentée en électricité. L’accès à l’eau potable est un souci majeur, aggravé par des poussières et cendres toxiques qui se mélangent aux eaux de pluie.

Emilio Paluku

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *