Des arrestations intervenues à la suite d’une mission que mène auprès des corps de l’armée, le général Gabriel Amisi, Inspecteur général des FARDC. Au total, 9 officiers des Forces armées de la République démocratique du Congo ont été arrêtés à Bunia pour présumé détournement des fonds alloués aux opérations militaires dans le cadre de l’état de siège en cours dans cette partie du pays.

À savoir, il s’agit du Colonel Nlandu Walter, commandant adjoint en charge de l’administration et logistique à la 32e région militaire, le Colonel Diama Josué, directeur régional du service d’éducation civique et actions sociales (SECAS), le Lieutenant-colonel Mukanda Salibongo, directeur administratif à la 32e région militaire, le Lieutenant-colonel Kinfuta, T4 du secteur opérationnel Ituri, le Lieutenant-colonel Love Zeula, T2 secteur opérationnel Ituri, le Major Sadiki Delphin, commandant de la base logistique centrale de la 32e région militaire, le Commissaire supérieur principal Kambolwa Laurent, assistant du Vice-gouverneur policier de l’Ituri et le Capitaine Patrick Kimenesa, secrétaire à la base logistique régionale, ont été arrêtés.

Ils sont détenus à la prison centrale de Bunia en attendant leur déferrement devant la justice militaire. Ces officiers sont « les premiers suspects » de contrôle de l’armée qui a révélé « des anomalies et autres preuves de malversations financières », a dit le major Jerry Gbelo, porte-parole de l’Inspecteur général des FARDC.

L’enquête a révélé que plus de 13 millions USD décaissés pour les opérations militaires ne sont pas arrivés à destination en juin dernier. Cette somme qui était retenue par les différents services de l’armée à Kinshasa a été récupérée et consignée au ministère de la défense nationale.

Emilio Paluku

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *