Le gérant de la TMB et celui de la BCC comparaissaient comme de simples renseignants dans le but d’éclairer la Cour sur le dossier de détournement présumé de fonds des militaires dans lequel 2 majors et 1 lieutenant colonel sont cités.

Dans la précédente audience, le gérant de la TMB, agence de Bunia, avait confirmé que le montant restant destiné aux « militaires non identifiés » était retourné à la Banque centrale du Congo (BCC), agence de Bunia, pour le compte du Trésor public. Et chose étonnante, devant la Cour militaire, le gérant de la BCC a déclaré n’avoir jamais eu vent d’un quelconque montant retourné au sein de son institution bancaire, contrairement à l’affirmation de son collègue de la TMB.

Selon un média en place, des sources judiciaires précisent que Junior Dialungana est invité pour renseigner le magistrat militaire concernant la gestion de l’argent destiné à la paye des militaires qui transite par son institution.

Sur ceux, la Cour militaire opérationnelle de l’Ituri a décidé de l’arrestation du gérant de la banque TMB agence de Bunia, avait confirmé que le montant restant destiné aux « militaires non identifiés » était retourné à la Banque centrale du Congo (BCC), agence de Bunia, pour le compte du Trésor public « pour avoir tenu des propos contradictoires ».

Emilio Paluku

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *