Le Gabon pris au piège et sollicite au près de la CAF un report pour reconstituer à nouveau ses éléments des défenses sur le dossier Guelor Kanga Kaku…

Voici en quelques lignes le déroulement de la confrontation…

Il y a eu incertitude autour la confrontation par visioconférence entre la Fecofa et la Fegafoot sur quelques détails dont il est demandé au partie Gabonaise de prouver que la demande de l’acte naissance du joueur Kanga a été faite dans le délai légal soit dans le 3 jours de l’accouchement pour les enfants nés dans les communes, chefs-lieux de district ( art 169 code civil Gabonais)

l’acte de naissance fourni à la CAF par la Fegafoot ne donne aucun renseignement sur l’adresse exacte du joueur ou de sa Famille. Une présumée preuve de son caractère faux et du passeport délivré au joueur…

Déjà en difficulté la Fecofa frappe fort et pousse à la Fegafoot de s’expliquer à la CAF comment la mère du joueur, feue Kiaku, décédée en 1986 en RDC, soit 4 mois après la naissance de son fils Guelor Kiaku Kiaku, et comment a t-elle pu être ressuscitée à Oyem et donner naissance à son fils en 1990.

Nouvellevision24

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *