La cérémonie a eu lieu ce mercredi 14 juillet 2021 à Kinshasa/Gombe au siège de la SCPT, en presence des Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, Augustin Kibassa Maliba et sa collègue du Portefeuille Adèle Kahinda, ont pris part à la cérémonie de signature du contrat de partenariat entre LMS Holding et la Société Congolaise des Postes et Télécommunications.

À savoir, ce partenariat entre la SCPT et LMS Holding, de 35 millions de dollars américains, portant livraison et gestion des ressources des télécommunications par fibre optique, des services associés, ainsi que la modernisation des infrastructures informatiques au sein de la SCPT, marque le repositionnement stratégique de l’opérateur public désigné des postes et télécommunications du Congo qu’est la SCPT.

Dans sa composante 1, après avoir déjà déployé une dorsale de plus de 3000 km de fibre optique de Moanda à Kinshasa, puis de Kinshasa à Kasumbalesa jusqu’à Sakania, la SCPT va étendre le backbone national de Bukavu à Kasindi en passant par Goma, Butembo et Béni ainsi que la connectivité avec l’Ouganda et le Rwanda via Goma.

Dans sa composante 2, il s’agira d’améliorer la liaison de fibre optique entre la station d’atterrage WACD de Moanda et Kinshasa, garantissant une capacité de 100 Gigas.

Dans sa composante 3, ce contrat va déployer des réseaux FTTX dans les grandes villes telles que Goma, Bukavu, Beni, Butembo et Kasindi.

Prenant la parole au cours de cette cérémonie, le Directeur Général de la SCPT Didier Musete a exprimé sa gratitude auprès de ces deux hautes personnalités représentant le gouvernement de la République Démocratique du Congo, notamment la Ministre d’Etat, Ministre du Portefeuille et le Ministre des PTNTIC ainsi que l’ambassadeur de la Grande Bretagne.

« la SCPT prend un virage de modernisation importante. Après la signature du contrat au Caire en Égypte avec le partenaire BENYA, c’est maintenant avec LMS Holding, en présence de leurs Excellences Monsieur l’ambassadeur de la Grande Bretagne ainsi que le Ministre des PTNTIC, à qui nous exprimons toute notre reconnaissance pour l’appui qu’il nous apporte depuis notre retour à la SCPT pour la réussite des différents projets, que nous allons signer cet accord majeur. La Grande Bretagne répond donc positivement aux efforts déployés par le Premier Ministre Son Excellence Sama Lukonde et son gouvernement pour transformer le « potentiellement riche » en « réellement riche », et nous sommes heureux de voir cette dynamique se matérialiser à travers ce partenariat de LMS Holdings, société Britannique, et SCPT, société commerciale congolaise », a laissé entendre le Manager de la SCPT.

A son tour le Directeur Général Adjoint de LMS Holdings a démontré combien ce partenariat sera un parachèvement du déploiement de la fibre optique qui s’inscrit même dans le programme du gouvernement de l’Union Sacrée de la nation en RDC pour booster l’économie.

« C’est ainsi que LMS vient s’aligner au programme d’Action du Gouvernement d’Union Sacrée pour la nation, qui vise entre autres à poursuivre le déploiement de la fibre optique sur toute l’étendue de la République sans préjudice du recours à la couverture satellitaire, en interconnectant toutes les provinces en fibre optique et en renforçant les moyens des opérateurs traditionnels, afin d’augmenter le taux de pénétration des NTIC et de diminuer le coût de la communication », a-t-il dit.

Face à la presse, le patron des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication Augustin Kibassa Maliba a salué ce partenariat en soulignant que la pression est énorme sur la SCPT et l’ARPTC (autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo) pour développer la connectivité en RDC.

« Je dois saluer le dynamisme de la direction de la SCPT et aussi de LMS, parce que ce contrat aujourd’hui vient renforcer cette vision du Président de la République. Vous devez savoir qu’il y a moins de ces congolais aujourd’hui qui ont un téléphone portable. Aujourd’hui il n’y a que 16% des congolais qui ont droit à internet. D’une part, le défi est énorme pour le gouvernement c’est à dire pour combler tout ça et bien entendu la pression est sur la SCPT. Heureusement qu’elle est en train de s’émouvoir mais je regarde aussi de loin le président de l’ARPTC qui sait que la pression c’est sur eux pour qu’on arrive à développer ce secteur qui est plus important pour l’économie de notre pays », a dit Augustin Kibassa Maliba.

L’expansion du réseau à fibre optique permettra d’améliorer et d’accélérer les Communications à travers le pays et d’accroître le transfert de données pour les entreprises et l’ensemble de la population; mais aussi améliorer les perspectives sociales et économiques, l’efficacité du gouvernement, et aider à développer et à étendre les services vitaux tels que l’éducation et les systèmes de santé dans la majeure partie de l’Est de la RDC.

B.Manda

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *