D’après le communiqué de l’administration Biden, le sommet virtuel des dirigeants sera diffusé en direct pour être visionné par le public. Parmi les 40 dirigeants mondiaux figurent cinq chefs d’État africains à savoir Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo, Ali Bongo du Gabon, Uhuru Kenyatta du Kenya, Muhammadu Buhari du Nigeria et Cyril Ramaphosa de l’Afrique du Sud.

Les États-Unis annonceront un objectif ambitieux d’émissions pour 2030 en tant que nouvelle contribution déterminée au niveau national au titre de l’Accord de Paris.

Sur ceux, le sommet convoquera à nouveau le Forum des principales économies sur l’énergie et le climat dirigé par les États-Unis, qui rassemble 17 pays responsables d’environ 80% des émissions mondiales et du PIB mondial. Le président a également invité les dirigeants d’autres pays qui font preuve d’un leadership climatique fort, sont particulièrement vulnérables aux impacts climatiques ou tracent des voies innovantes vers une économie à taux zéro. Un petit nombre de dirigeants d’entreprises et de la société civile participeront également au Sommet.

Le Sommet des dirigeants sur le climat soulignera l’urgence et les avantages économiques – d’une action climatique plus forte. Ce sera une étape clé sur la route de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) en novembre à Glasgow », précise la Maison Blanche dans son communiqué.

Rosie Mozwa

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *