Pour avoir signé et publié sans mandat, ni qualité, un communiqué officiel le lundi 22 février 2021 sur certains médias nationaux et internationaux au nom du Vice-Premier Ministre Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières engageant le Ministère et le Gouvernement de la République à la suite de l’assassinat de l’Ambassadeur de la République d’Italie et compagnons, en Province du Nord-Kivu.

Sur ceux, le Vice-Ministre de l’intérieur faisant l’intérim du Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières en mission officielle, porte à la connaissance du public que Monsieur BULAKALI MULULUNGA, Directeur de Cabinet Adjoint du Ministère a eté suspendu de ses fonctions ce mardi 23 février 2021. Ce dernier a signé un communiqué attribuant la mort de l’ambassadeur italien Luca Attanasio aux rebelles Hutus rwandais des FDLR, Bulakali Mululunga est reproché d’avoir fait et publié ce communiqué “sans mandat ni qualité”. Sa suspension, à en croire les services du ministère de l’intérieur, est conforme aux dispositions de l’article 31 du règlement n°20/016 du 27 mars 2020.

Bien que cette version a été aussitôt démentie par les rebelles FDLR qui, à leur tour, ont exigé qu’une enquête internationale soit diligentée pour établir les responsabilités. Ces rebelles, à travers leur porte-parole, disent être aussi prêts à donner leur version de vérité. L’une des quatre personnes kidnappées lors de l’attaque du convoi a été retrouvée par les éléments des FARDC qui continuent à ratisser l’axe où le drame est survenu.

Emile Rajabo

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *