L’état de siège instauré le 6 mai a été prolongé de 15 jours le 3 juin dans les deux provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Il se traduit par le transfert du pouvoir des gouverneurs à des militaires. Sur ceux, le chef de l’État compte superviser les opérations de relogement de plus de 17.000 personnes dont les maisons – on parle de 3.500 – ont été détruites par les coulées de lave », indique un communiqué de la présidence.

Il va mettre son séjour à profit pour évaluer, personnellement, la situation sécuritaire depuis l’annonce de l’état de siège », ajoute le communiqué. L’état de siège n’a pas un temps limité », a déclaré le chef de l’État lors d’une conférence de presse à Goma, en rappelant que l’objectif est « d’éradiquer la violence » des quelque 120 groupes armés actifs dans l’Est.

En Ituri, des combats ont été rapportés entre l’armée et des rebelles à Fataki en territoire de Djugu.

Nouvellevision24.com

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *