Selon le service de communication et information des FARDC parle d’une opération de routine que peut décider le commandant du camp. Sur ceux, une cinquantaine de jeunes ont été interpellés dimanche 16 mai, lors du bouclage mené par des différentes unités des Forces armées de la RDC (FARDC), au camp militaire Kokolo, à Kinshasa. Au cours de cette opération, les habitants de ce camp se sont vus interdits de toute sortie comme entrée.

À savoir, le but de cette opération était de mettre la main sur les occupants illégaux notamment des civils parmi lesquels certains seraient en possession d’armes. Ces militaires ont fait font du porte-à-porte pour se renseigner sur le statut des occupants des villas du camp réservés aux hommes en uniforme, raconte une dame résidant au camp Kokolo.

Rosie Mozwa

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *