Suite à un communiqué publié, le samedi 31 juillet dernier, par l’évêque du diocèse de Mbuji-mayi, Monseigneur Emmanuel Bernard Kasanda a dénoncé des « actes délibérés de profanation » des paroisses et grottes dans son diocèse. Plusieurs personnalités politiques dont Vital Kamerhe ont réagi, dans un tweet Vital Kamerhe, a réagi depuis la prison, ce lundi 2 août, à la profanation des églises au Kasai Oriental ainsi qu’à la chasse aux sorcières contre certains leaders de l’église catholique depuis quelques jours, en ce terme:

Profanation des lieux sacrés au Kasaï Oriental, attaques contre le clergé et cardinal Fridolin Ambongo, discours incendiaires qui risquent de replonger le pays dans le chaos des années 60. Je nous invite à un sursaut patriotique pour la cohésion et bâtir un Congo où il fera beau vivre, sans exclusif. VK

Rappelons que plusieurs paroisses catholiques sont victimes de ces actes. Parmi elles, figurent notamment la cathédrale Saint Jean-Baptiste de Bonzola, Saint Amand de Ngandajika, Sainte Bernadette de Nkolongo, Saint Vincent de Paul de Nkuadi et Christ Roi de Kansansa.

B. Manda

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *