Pour la famille politique de Joseph Kabila, cette proposition de loi menace « la cohésion nationale chèrement acquise et risque d’hypothéquer les acquis démocratique ainsi que les processus électoral ». 

« Tout en s’indignant de cette initiative législative rétrograde, le FCC s’oppose à cette proposition de loi qui est à la fois anticonstitutionnelle, inopportune, discriminatoire et conflictogène. En effet, la constitution de notre pays détermine clairement et sans ambiguïté les conditions d’éligibilité et d’accessibilité aux différentes fonctions au sein des institutions de la République.

Par ailleurs, la même constitution protège tous les congolais de façon égalitaire dans la jouissance de leurs droits », dit le communiqué de la conférence des présidents du FCC.

Rappelons que, cette proposition de loi initiée par l’ancien candidat président de la République, Noël Tshiani, et portée à l’Assemblée nationale par le député national Nsingi Pululu, interdisant l’accès à la magistrature suprême aux personnes n’ayant pas les parents d’origine congolaise.

Soriano Botamba

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *