Le ministre Muhindo Nzangi interdit aux établissements d’enseignement superieur non retenues “de s’abstenir de recruter ou de programmer un quelconque recrutement des nouveaux étudiants en médecine dès l’année académique 2021-2022.” La dite décision prise le 17 septembre, et motivée par le rapport de l’ordre national des médecins présenté et adopté lors des travaux des états généraux de l’ESU tenus à Lubumbashi du 10 au 14 septembre.

Parmi les universités retenues il y a l’université de Kinshasa, l’université de Lubumbashi, l’université de Kisangani, l’université catholique de Bukavu, l’université protestante du Congo, l’université Evangelique en Afrique, l’université de Kikwit, l’université officielle de Bukavu, l’université de Goma, l’université de Tshumbe, l’université catholique de Graben, l’université Kongo, l’université de Mbandaka, l’université libre des pays de Grands Lacs, l’université de Kindu et l’université Officielle de Mbujimayi.

Cette décision fait suite aux recommandations des etats généraux relatives à l’assainissement du secteur de l’ESU”, les dispositions sont ultérieures préciseront les modalités de réorientation des étudiants de classes montantes des établissements frappés par la mesure de fermeture de faculté de médecine, vers les universités viables, fait savoir Muhindo Nzangi Butondo.

Rosie Mozwa

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *