Me Georges Kapiamba dénonce les atermoiements “injustifiés” des confessions religieuses, il regrette le fait que ceux qui prétendent être le phare de la société ne soient pas en mesure de s’accorder sur une question vitale pour l’avenir de la démocratie en République Démocratique du Congo.

De ce fait, l’Acaj prévient que les églises devraient se tenir prêtes à assumer toutes les responsabilités politiques et historiques en cas d’un éventuel et inacceptable glissement du calendrier électoral.

À savoir, les discussions avaient été suspendues le 27 juillet faute de consensus entre les chefs des confessions religieuses pour désigner le remplaçant de Corneille Nangaa à la tête de la Commission Électorale Nationale Indépendante.

Après 48h accordés par le Président de l’Assemblée nationale, les chefs des confessions religieuses ont repris et achevé les travaux de la plénière, ce vendredi 30 juillet, au Centre Interdiocésain.

Nouvellevision24

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *