L’Assemblée provinciale de Kinshasa va examiner ce lundi 5 avril 2021 la pétition déposée contre Gode Mpoy, président de cet organe délibérant. Selon l’élu de Kimbanseke Bayambudila Mvibudulu Ruffin, un des pétitionnaires, à nouvellevision24.com.

À savoir, plusieurs griefs sont retenus contre Gode Mpoy dans la pétition. C’est notamment, la léthargie au sein de l’hémicycle, pendant la période des sessions, les plénières sont rarement convoquées si bien que les matières prévues à cet effet entraînent un cumul d’arriérés de plus en plus abondants ; la faible production législative depuis le début de la législature alors que plusieurs propositions et projets d’édits remplissent les tiroirs de son bureau ; l’inefficacité de l’assemblée provinciale vis-à-vis de l’exécutif provincial de Kinshasa qui s’observe à travers notamment le blocage de certaines questions adressées aux membres de celui-ci, la non prise en compte des recommandations de l’assemblée provinciale adressées à l’exécutif, l’absence de considération de l’assemblée provinciale par les membres de celui-ci.

M. Mpoy avait sollicité une confrontation civilisée des arguments avec les pétitionnaires. A ce sujet, Bayambudila Mvibudulu Ruffin estime que cette démarche n’est pas prévue par le règlement intérieur.

Que prévoit le règlement intérieur au cas où Gode Mpoy destitué, l’élu de Kimbanseke sur la liste de l’ABAKO répond : « C’est le vice-président du bureau qui le remplace de plein droit, donc automatiquement. C’est ce que prévoit le règlement, et comme tout le bureau n’est pas concerné par la pétition, il n’y a pas mis en place d’un bureau d’âge ».

Soriano Botamba

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *