Le manque de rigueur notamment dans la gestion des ressources humaines. Une situation qui aurait révolté les responsables de la société Volvo (partenaire officiel de Transco). Sur ceux, les conducteurs de bus de la société de transports au Congo (Transco) observent un arrêt de travail depuis le lundi 12 avril 2021. 

Selon la source, même les recrutements des conducteurs se font de manière cavalière. Et ayant pris vent de toute cette situation, les responsables de Volvo se seraient associés aux agents Transco pour manifester leur indignation face à la situation actuelle de Transco.

Selon un conducteur de bus Transco qui a requis l’anonymat: nous exigeons que nous soyons placés dans des conditions acceptables pour reprendre le service. Nous sommes impayés depuis huit mois. Malgré nos cris d’alarme, notre employeur est resté muet. Pères de familles, nous sommes clochardisés au jour le jour. Nous observons la journée d’aujourd’hui et pourrons décider pour la suite de notre démarche.

Si rien n’est fait dans le sens d’améliorer cette situation, tous les agents de Transco promettent de durcir leur mouvement le plus longtemps possible jusqu’à obtenir gain de cause.

Arly Masevo

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *