La cheffe de la MONUSCO déplore la montée de la violence verbale et le tribalisme dans la société congolaise ces derniers temps. Sur ceux, les questions liées à la réforme de la CENI et la  désignation des membres de cette institution d’appui à la démocratie ont été au centre d’un échange que le président du Sénat a eu avec la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies en RDC le jeudi 22 juillet à Kinshasa.

La rencontre entre le président du Sénat Modeste Bahati et la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies en RDC Mme Bintou Keita le 22/07/2021 à Kinshasa étaient unanimes pour un grand consensus dans la désignation des animateurs de la CENI pour éviter les contestations et le chaos à l’issue des élections à venir.

La cheffe de la MONUSCO a émis le vœu de voir les composantes tenir compte  de la  représentativité de la femme  au sein de la CENI .

Rosie Mozwa

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *