Les sénateurs Thambwe Mwamba et Rubuye Hakizimwami, en leur qualité de cosignataires des comptes bancaires du Sénat et gestionnaires des fonds mis à leurs dispositions, doivent justifier la destination de 9.248.885,40 USD et 2.780.675.623 FC de même que le montant de 313.000.000 FC viré en date du 28 janvier 2020 du compte CDF 00001265992, Equity BCDC, dans le compte privé du trésorier Kalonga Mabi.

Sur la demande, monsieur Victor Mumba Procureur général près la Cour de cassation qui a encore saisi le Bureau du Sénat pour autoriser l’instruction à charge de quatre sénateurs dont Alexis Thambwe et Éric Rubuye respectivement anciens président et questeur du Sénat soupçonnés de détournement des deniers publics afin ces derniers présentent leurs moyens de défense.

À savoir, le procureur général près la Cour de cassation s’appuie sur un rapport de l’IGF issue d’une mission de contrôle de gestion effectuée par six inspecteurs des finances auprès du Sénat pour la période allant du 1 janvier 2019 au 31 décembre 2020. Ce rapport démontre que les dépenses de certains fonds mis à la disposition de l’ancien bureau du Sénat, dirigé par le Sénateur Alexis Thambwe Mwamba, ne sont pas justifiés.

Sur ceux, le PG estime que les sénateurs concernés doivent également justifier l’écart global de près de 4.078.018.486,66 FC constaté entre les dotations, les retenues et la somme réellement payées pour les deux exercices, soit 1.854.118.685,50 FC pour 2019 et 2.223.899.806,16 FC pour 2020 sur les sommes de 2.520.791.220 FC annuelles mises à la disposition du Service Social des Parlementaire.

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *