Selon l’Observatoire Volcanique de Goma (OVD), le chef-lieu du Nord-Kivu a été secoué, durant la journée d’hier mardi 1er juin 2021, par 71 tremblements de terre. A en croire les experts de ce service spécialisé de l’Etat, la plupart de ces secousses techniques n’ont pas été ressenties par la population, car produisant en-dessous de la terre.

D’où un nouvel appel à la vigilance et à la prudence à tous ceux qui seraient tentés de croire que le danger se trouverait derrière eux. Bien au contraire ! Le danger reste permanent en raison justement du risque d’une nouvelle coulée souterraine de laves ou en surface.

Sur ceux, toute réinstallation des sinistrés dans les dix quartiers de la zone rouge de Goma constitue un sérieux risque pour leurs vies. Selon le phare l’enseignement principal à tirer de 71 tremblements de terre d’hier mardi est que tout le monde doit suivre, avec attention, les bulletins techniques diffusés quotidiennement par l’Observatoire Volcanologique de Goma.

Des informations en circulation dans cette ville, des marginaux qui étaient tentés d’aller piller les maisons des déplacés n’ont pu esquisser le moindre geste, car des éléments des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) et de la PNC (Police Nationale Congolaise) veillent au grain, avec des patrouilles diurnes et nocturnes.

De son côté l’OVG rappel que, la surveillance de l’activité du Volcan Nyitagongo se poursuit quotidiennement. Une légère baisse de la séismicité a été observée comparativement à la journée d’hier. Cependant, le danger est permanent. Nous recommandons donc à la population de rester vigilante à l’écoute des informations et d’observer strictement les mesures arrêtées par les autorités provinciales.

Arly Masevo pour nouvellevision24.com

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *