Le marché central de Kinshasa va bel et bien être construit; la démolition de vieux bâtiments débute dès ce jeudi 11 mars. Et les travaux proprement dits commencent dans un bref délai. C’est le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a tranché, au terme d’une séance de travail qu’il a tenu sur la situation du grand marché, mercredi 10 mars dans la salle polyvalente de l’Hôtel de Ville de Kinshasa.

Au regard de son constat fait lors de sa descente le même jour au marché central de Kinshasa, le Chef de l’État a, dans son mot introductif, déploré l’état piteux d’insalubrité dans lequel se trouve ce prestigieux lieu de négoce. « Je ne peux pas accepter que des Congolais exercent leurs commerces dans des conditions inhumaines. Le marché central doit être construit. Il doit revêtir sa robe d’antan », a-t-il souligné.

Au cours de cette rencontre, le Président de la République a donné la parole à toutes les composantes, notamment les différents syndicats du marché central, le comité de gestion de ce lieu de négoce, les commerçants, les riverains du marché central. Félix Tshisekedi a aussi, sur place, accordé la parole au représentant de la Banque FBN Bank censée financer les travaux qui seront exécutés par la société SODEMA.

Devant l’assemblée, le banquier a rassuré que les fonds sont disponibles. De son côté, l’émissaire de SODEMA a aussi confirmé le début des travaux aussitôt que la démolition prend fin au marché central.

Par ailleurs, Félix Tshisekedi a promis de suivre de près l’évolution des travaux jusqu’à leur achèvement. Il a invité les représentants des vendeurs à sensibiliser leurs collègues afin d’aller occuper des places dans les différents marchés provisoires créés par l’Hôtel de Ville, notamment à Itaga, Kabinda, Kalembelembe, Rail sur ex-24 novembre et huileries. Conformément à son principe établi sur le Peuple d’abord, Félix Tshisekedi a demandé au gouverneur Ngobila de veiller à ce que les vendeurs soient dans de bonnes conditions dans ces marchés provisoires.

Quant au sort du sujet libanais Hassan qui était en contrat contesté par l’Hôtel de Ville, le Président de la République a mis fin à ses activités dans ce lieu de négoce, mais il lui a demandé de s’orienter vers d’autres projets en RD-congo qu’il a choisie comme seconde partie.

Dans l’entre-temps, le chef de l’État a annoncé la mise en place d’une commission qui devra analyser les contours du contrat qui liait la ville à l’opérateur économique Hassan pour déterminer s’il y a eu respect des clauses. Aussi, la même commission devra t-elle vérifier la viabilité dans les marchés provisoires.

Nouvellevision24

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *