Selon le compte rendu du conseil des ministres une commission présidée par le ministre de la Fonction publique a été mise en place. Après la reprise de la consolidation du recensement des fonctionnaires en avril dernier le ministre congolais de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau confirme lors de la réunion du conseil des ministres de ce weekend que des listes de fiche de paie des fonctionnaires et agents de l’État sont truffées des doublons, d’agents fictifs qui font perdre au Trésor public 240 millions de dollars par an.

Le syndicat des fonctionnaires reste perplexe, mais les autorités assurent qu’il y aurait même plus que ce qui a été révélé. Les listes ne relèvent pas que des cumulards, doublons et emplois fictifs tirés des informations déclaratives des administrations. Il y a aussi une autre catégorie : « des agents déserteurs qui continuent à se faire payer. Parce qu’il y a la bancarisation qui aujourd’hui ne permet pas aux administrations de faire vite et faire bloquer tous ces cas-là ».

Fidèle Kihangi président intersyndicale de l’administration publique estime que le travail n’est pas achevé. « C’est un travail qui a été fait sans nous avoir associé. Maintenant nous demandons une commission de certification du travail fait par le gouvernement, pour que nous puissions tous être sûrs que ce que nous déclarons est vrai et que demain si nous prenons des décisions de bloquer tous ces fictifs ou cumulards qu’il n’y aura pas de plaintes, de réclamations après».

Reste à savoir si les syndicalistes en feront partie.

Arly Masevo

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *