Selon la Dr Laudisoit, par “une mortalité massive des rats, ce qui est vraiment indicateur de la peste”. A la mort du rat, les puces qu’il porte cherchent un autre hôte pour vivre de son sang; elles sont alors nombreuses à piquer les humains, leur transmettant la maladie.

La principale zone de contagion est le territoire d’Aru. Selon l’épidémiologiste Anne Laudisoit, de l’ONG américaine Ecohealth Alliance, citée par Jeune Afrique, la maladie frappe des personnes entre 3 et 73 ans. Selon Patrick Karamura ministre provincial de la Santé en Ituri, 520 cas avaient été détectés et 31 cas de morts.

À savoir, la peste y est endémique, ce qui fait du Congo un des trois pays au monde où la maladie fait le plus de victimes, avec Madagascar et le Pérou. Au cours des vingt dernières années, 44 000 cas ont été signalés à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) par un total de 26 pays.

Soriano Botamba

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *