La province de l’Ituri est secouée par une crise politique au sein des institutions provinciales. À l’issue d’une réunion d’évaluation de la situation sécuritaire en Ituri tenue ce lundi 19 avril 2021 à Bunia, la société civile a levé l’option de décréter trois journées ville-mortes et de deuil, soit dès ce mardi 20 au jeudi 22 avril 2021, sur toute l’étendue de la province, sans exception.

La décision est intervenue au terme de l’Assemblée extraordinaire qui a porté sur les recommandations adressées dernièrement au Président de la République par rapport à la recrudescence des violences depuis janvier 2021 dans cette partie du pays. La situation sécuritaire ne fait que s’empirer. À la base, des rebelles locaux, auteurs de multiples incursions sanguinaires effectuées dans plusieurs villages à Djugu, Mahagi et Irumu, trois territoires contiguës et en proie aux affres des violences inhumaines.

Sur ceux, pendant les trois journées ville-mortes, Dieudonné Lossa a insisté sur l’interdiction d’organiser une quelconque marche politique. Il a tout de même invité le Gouvernement congolais à prendre ses responsabilités pour pacifier la province de l’ituri.

Arly Masevo

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *