Lui ainsi que des coaccusés dans l’assassinat du troisième président congolais, Laurent-Désiré Kabila, ce vendredi 8 janvier 2021, 22 autres condamnés pour la même affaire sont également sortis de prison. Ils ont bénéficié d’une grâce présidentielle. L’ancien chef de l’État, Désiré Kabila, avait été assassiné le 16 janvier 2001, il y a presque 20 ans.. À savoir, Lors de cette cérémonie de libération, le Vice-ministre de la Justice, Bernard Takaishe a fait savoir que la grâce présidentielle n’efface pas les crimes commis. Il s’agit, selon lui, d’une faveur faite par l’État, notamment pour des raisons humanitaires.

Cette dernière n’est pas un chèque en blanc, ce n’est pas qu’on vous accorde cette grâce présidentielle et demain on vous retrouve encore dans une situation répréhensive, il y a risque que vous vous retrouviez encore dans les mêmes conditions que vous aviez connues pendant plusieurs années et que ça soit pour toute la vie.

Soriano Botamba 

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *