Lorsque le gouvernement accepte de réduire ou de supprimer certaines taxes imposées jadis, la logique économique impose que le coût du service baisse automatiquement. La négociation entre le gouvernement et les compagnies de transport aérien s’en est trouvée facilitée.

Il ne restait plus qu’à s’entendre sur le seuil de rentabilité des services offerts pour déterminer le juste prix.
Restons vigilants. Ces nouveaux tarifs de transport aérien doivent être rapidement fixés dans un acte réglementaire du gouvernement (Un arrêté ministériel), sinon, ce sera juste un leurre.

Mais, il y a un mais : la baisse des tarifs de billets d’avion ne dit pas que c’est définitif. Les prix pourraient toujours fluctuer (à la baisse ou à la hausse) selon l’évolution des coûts d’exploitation. Et ce sera encore négocié entre les mêmes partenaires (Gouvernement et compagnies de transport aérien).

Maintenant que le gouvernement vient de montrer sa ferme volonté de soulager la misère du peuple congolais en matière des tarifs de billets d’avion, les yeux doivent également se tourner vers les coûts du fameux Go pass.

Est-il justifié ? Son prix est-il juste ? Pour quel résultat ? L’Etat peut donc toujours revoir cela aussi. Soit le supprimer, soit le réduire ou même l’augmenter.
Véritablement ce qui vient de se passer pour les prix des billets d’avion est à la fois une question de volonté politique, de bon sens et de justice ! Cela prouve que le pays n’était pas dirigé depuis longtemps par ses propres enfants. D’où les questions suivantes : où allait l’argent encaissé au nom de l’Etat, depuis des décennies ?

Où étaient les prétendus nationalistes ? Pourquoi ont-ils choisi de tant faire souffrir le peuple congolais, sachant bien que l’avion est le seul plus grand moyen de transport dans le pays ? Le transport aérien étant devenu leur vache à lait, n’ont-ils pas délibérément délaissé le développement d’autres moyens de transport et voies de communication dans le pays ?
Qu’on se le demande !

Georges Tshionza Mata
(Journaliste économique indépendant)

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *