François Grignon Directeur de la division des affaires politiques de la Monusco a été reçu ce jeudi 17 juin 2021 par le Billy KAMBALE TSONGO, Sécrétaire Généralde l’Union pour la Nation Congolaise UNC au lendemain de la condamnation injuste de Vital KAMERHE président de ce parti par la cour d’appel de Kinshasa Gombe.

Au cours de ces échanges qui ont survolé l’actualité politique du pays il était question ; d’évaluer la tension politique de ces derniers jours. Le débat autour de la proposition de loi Tiani ( la congolité), le processus de paix, le processus électoral en République Démocratique du Congo et l’adoption de la loi sur la réforme de la ceni qui inquiète plus d’un. Mais plus encore les deux hommes se sont appaisentis sur le cas Kamerhe, victime d’une injustice criante qui ne cache plus l’acharnement qu’il y a sur sa personne.

Le Secrétaire Général de l’UNC Billy Kambale a sans mâcher les mots révélé à son hôte du jour François Grignon son message à l’allié de l’UNC en ce terme : « Si le problème qui fait subir à notre Président National Vital Kamerhe cette situation est l’accord de Nairobi, nous disons ça ne sert à rien de manipuler la justice et vouloir nuire à la carrière d’une personne et même à sa réputation. Venez nous allons parler entre hommes ».

A son tour François Grignon Directeur de la division des affaires politiques de la Monusco a félicité Billy Kambale d’abord pour son élévation, et a salué ces positions salvatrices sur la situation politique du pays et a promis l’implication de la Monusco dans l’élucidation du dossier de Vital Kamerhe qui risque d’aller dans les instances internationales et dans un processus électoral que tout le monde veut inclusif.

« Je suis venu me présente au Secrétaire Général, ensuite parler de l’actualité politique nationale qui est chargée. Il est important que nous au niveau de la Monusco nous soyons au contact avec l’ensemble des forces politiques nationales pour pouvoir échanger sur ces questions, nous sommes mandatés de soutenir un processus politique qui doit être inclusif, apaiser et des réformes institutionnelles (…)

Et d’ajouter ;

 » Je ne saurais commenté un dossier judiciaire, mais nous sommes dans une situation aujourd’hui où nous encourageons l’ensemble des forces politiques nationales à travailler ensemble pour que les situations politique reste stable, qu’on ait un processus politique inclusif, qu’il y ait pas d’exclusion et qu’on obtient un consensus sur l’avancée du pays vers les échéances électorales de 2023″ a conclu François Grignon.

Billy Kambale Eraston n’a pas manqué de transmettre à son hôte les points de vue de l’ensemble des membres de l’Union pour la Nation Congolaise pour qui ce procès reste et demeure un procès politique. Il a demandé, ainsi, l’implication de la communauté internationale pour trouver la solution dans ce combat contre l’injustice sur lequel s’est déjà lancé l’UNC suite à la situation judiciaire et sanitaire de de Vital Kamerhe.

Nouvellevision24.com

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *