Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a reçu, ce lundi 15 février 2021, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, le nouveau Premier ministre de la RDC, quelques instants après la lecture de l’ordonnance le nommant chef du gouvernement de la République.

S’adressant aux médias après son entretien de près d’une heure avec le Chef de l’État, il a circonscrit les orientations du Président de la République ainsi que les priorités de son action gouvernementale. Il s’agit entre autre de la sécurité dans l’est du pays et dans le Grand Katanga.

Outre les reformes à réaliser notamment au niveau de la loi électorale pour lesquelles il a sollicité la collaboration du Parlement, les questions sociales touchant à la santé de la population, au développement, à la justice, à l’accès à l’enseignement et autres, ont été également passées au peigne fin au cours de cette entrevue, a déclaré le PM Sama Lukonde. Et d’ajouter qu’il se penchera davantage sur le secteur fiscal afin de mobiliser plus de recettes tout en tenant compte des restrictions imposées par le contexte de la Covid-19.

Il a, par ailleurs, rappelé que son gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation sera au service du peuple. Dans la foulée, il a invité toute la nation congolaise, au-delà des clivages politiques, à l’accompagner dans sa lourde tâche car, a-t-il dit, « sans cet accompagnement aucune réussite n’est envisageable ».

Sama Lukonde Kyenge remplace à ce poste Sylvestre Ilunga Ilunkamba qui a déposé sa destination le 28 janvier 2021.

Dans un communiqué de la présidence de la république, signé le 30 janvier dernier par le Directeur de cabinet du Chef de l’État, Guylain Nyembo, le Président de la République, Félix- Antoine Tshisekedi Tshilombo avait pris acte de la démission du gouvernement de coalition dirigé par le Premier ministre ILUNGA Ilunkamba et, en attendant l’investiture du nouveau gouvernement, des mesures conservatoires avaient été prises par la Présidence de la République pendant la période d’exedition des affaires courantes, interdisant aux membres du gouvernement, dirigeants des sociétés commerciales du portefeuille de l’Etat , responsables des établissements et services publics de l’Etat et les Secrétaires généraux de l’Administration publique de recruter, de nommer, d’octroyer des promotions et de procéder aux mouvements du personnel à tous les niveaux.

Il leur avait également été interdit d’engager des liquidations et de paiement de toutes les dépenses publiques autre que celles liées aux charges du personnel, rappelle-ton.

Cursus du nouveau Premier ministre.

Né le 4 Août 1977 à Paris, Sama Lukonde Kyenge est ingénieur de formation. Il est diplômé en 1996 en Chimie Industrielle à l’Institut Technique de Mutoshi, en 2000 en Informatique/Technique de l’Information en Afrique du Sud ainsi que de l’Université de Lubumbashi en Chimie (Option Inorganique et Métallurgie) en 2006.

Depuis le 3 juin dernier, Sama Lukonde Kyenge est directeur général de la Générale des Carrières et des Mines (Gécamines) aux côtés d’Albert Yuma Mulimbi, le président du conseil d’administration.

Ancien ministre des Sports sous Joseph Kabila avant de démissionner du poste en 2015, cet homme de 43 ans avait succédé à Jacques Kamenga Tshimuanga, qui était nommé directeur général adjoint de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC).

Membre du parti politique Avenir du Congo, dont le président Dany Banza est aujourd’hui l’un des ambassadeurs itinérants de Félix Tshisekedi, Sama Lukonde Kyenge avait démissionné en septembre 2015 de ses fonctions de ministre des Sports pour obéir à la consigne de son parti, exclu de la majorité présidentielle pour avoir protesté contre un éventuel 3ème mandat de l’ex-président Kabila. Il a milité au sein de l’opposition sous le leadership de Moïse Katumbi dans la coalition G7.

Nouvellevision24

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *