Le FCC rappelle que fort de ses 150 députés et 35 sénateurs, il n’est ni de loin ou de près concerné par le partage du pouvoir avec l’Union sacrée, nouvelle majoritaire parlementaire à l’Assemblée nationale, mais soutient la nécessité de modifier le règlement intérieur des deux Chambres du Parlement concernant notamment la composition des groupes parlementaires et les commissions permanentes.

À savoir, la revendication a été faite après  une réunion du lundi 29 mars 2021 entre Raymond Tshihanda, président de la Cellule de crise du FCC et les différents présidents des regroupements politiques, parlementaires des deux Chambres, ainsi que les personnalités politiques restés fidèles à Joseph Kabila.

Comme rappel, suite à la déclaration du FCC d’appartenir à l’opposition avec ses 150 députés et 35 sénateurs, il devient d’office la première force politique de l’opposition après la révolution parlementaire menée sous la bannière Union sacrée.

Soriano Botamba

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *