À l’occasion de la rencontre en marge du sommet de Paris sur le financement des économies africaines, entre le Président de la République, Félix Tshisekedi et la Directrice générale du FMI, Georgieva. À savoir, le Fonds monétaire international vient de prendre l’engagement, ce lundi 17 mai, d’apporter un soutien financier de l’ordre de 1,5 milliards de dollars américains dans le cadre de son programme triennal et une autre enveloppe supplémentaire dans le cadre de la nouvelle allocation de Droit de Tirages Spéciaux ( DTS) en discussion au G20.

Au cours de leurs échanges, les deux personnalités ont abordé les questions relatives à la coopération entre la RDC et le FMI en présence du ministre des finances Nicolas Kazadi, du directeur de cabinet adjoint du Président de la République, André Wameso, ainsi que d’autres proches collaborateurs.

Le FMI a ainsi pour fonction d’assurer la stabilité du système monétaire international (SMI) et la gestion des crises monétaires et financières. Pour cela, il fournit des crédits aux pays qui connaissent des difficultés financières mettant en péril l’organisation gouvernementale du pays, la stabilité de son système financier (banques, marchés financiers) ou les flux d’échanges de commerce international avec les autres pays.

Comme rappel, le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, avait reçu le lundi 3 mai 2021 à Kinshasa le nouveau représentant résident du FMI, Gabriel Leost. Il lui a fait savoir que la RDC souhaitait au plus vite s’engager dans un programme avec le FMI et bénéficier d’une aide qui devrait dépasser le milliard et demi de dollars sur trois ans. Et pour y arriver, la RDC devra remplir un certain nombre des conditions avant d’obtenir cette somme.

Rosie Mozwa

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *