La dernière audience dans ce procès mettant en cause outre Vital Kamerhe, Samih Jammal et Jeannot Muhima avait eu lieu le 15 février 2021. Rappelons que Vitale Kamerhe avait été condamné le 20 juin dernier à 20 ans de travaux forcés, outre des peines accessoires, dont l’interdiction d’accéder à tout mandat public, pendant les 10 années qui suivront la fin de sa peine de privation de liberté. 

La Cour d’appel avait décrété la surséance en attendant que la Cour de cassation examine une requête aux fins de renvoi pour cause de suspicion légitime. Bien que ses partisans et militants avaient manifesté le 28 mai dans certaines villes du pays pour réclamer l’acquittement de leur leader qu’ils estiment innocent.

Soriano Botamba

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *