Sylvano Kasongo, commissaire divisionnaire adjoint de la Police Nationale Congolaise (PNC) et chef de la Police à Kinshasa fait l’objet d’une plainte déposée ce mardi 04 mai 2021 à l’auditorat général des FARDC par l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), parti politique de Martin Fayulu. Et une autre plainte à la cour de cassation, contre le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila.

Selon Me Clément Muza Kayembe, avocat des plaignants, cette plainte concerne aussi le commandant Tony Pembe pour destruction méchante, viol, vol extorsion, coûts et blessures volontaires. Le droit de manifester est constitutionnel, rappelle-t-il et précise qu’au moment où le gouverneur était saisi, on pouvait éviter ce qui était arrivé.

À savoir, ils sont accusés d’être commanditaires des “violences” enregistrées lors de la “répression” de la marche pacifique du 24 avril dernier, organisée par Lamuka pour “dénoncer la recrudescence les massacres à répétions dans la partie Est de République Démocratique du Congo”. Il y a même un militant qu’on va extraire l’œil et d’autres s’en sont sortie avec des mâchoires et des cotes casés.

Comme rappel, Lamuka avait tenté de manifester malgré l’interdiction de leur manifestation le Gouverneur de Kinshasa.

Arly Masevo

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *