Jean Fidèle Boyoo Ekangu président de la la structure syndicale et les syndicats du secteur de la  santé publique, hygiène et prévention ont décidé samedi 12 juin de poursuivre leur grève sèche pour dix jours. Dans une déclaration faite à Kinshasa à Radio Okapi, ce mouvement sera levé uniquement lorsqu’ils auront la solution à leurs revendications.

Ces syndicats déclarent reconduire leur mouvement de grève généralisée pour dix jours supplémentaires à dater de samedi. À savoir, les infirmiers et agents administratifs réclament les primes de risque, l’engagement des nouvelles unités et une amélioration des salaires pour ceux qui les perçoivent déjà. Ce mouvement de grève est également observé par le personnel des morgues de Kinshasa où il n’y a ni entrée ni sortie des corps des défunts, au grand désarroi des familles.

Rappelons que depuis mercredi 9 juin, les hôpitaux publics de Kinshasa sont en grève.

Rosie Mozwa

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *