Dans un point de presse tenue ce jeudi 03 juin 2021 à Kinshasa, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Bintou Keita plaide pour un processus politique inclusif menant aux élections de 2023 en vue de consolider la stabilité politique, institutionnelle et espére que la loi sur la réforme de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) sous examen au parlement va renforcer sa dépolitisation, son indépendance et la transparence du processus électoral en République Démocratique du Congo.

Je voudrais rappeler l’attachement des Nations-Unies et de l’Union Africaine d’ailleurs à de processus politique inclusif menant aux élections de 2023 pour consolider la stabilité politique et institutionnelle du pays. Dans cet esprit, j’espère que la loi sur la réforme de la Commission électorale nationale indépendante va renforcer sa dépolitisation, son indépendance, la transparence du processus électoral et la redevabilité pénale de quiconque ne se conformera pas à la loi dans sa gestion conformément aux standards internationaux.

À savoir, l’Assemblée nationale va adopter ce jeudi la proposition de loi organique modifiant et complétant la loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI. La plénière avait approuvé, vendredi dernier, le rapport de la commission politique, administrative et juridique (PAJ) de la chambre basse du parlement. La Commission a apporté de profondes modifications à la proposition de loi initiée par Christophe Lutundula.

Arly Masevo

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *