Au cours de sa séance plénière, l’Assemblée nationale va instituer ce mercredi 7 avrilune « commission spéciale et temporaire » sur la situation d’insécurité à l’est du pays. Suite à la revendication d’un groupe des députés qui ont manifesté, lundi 29 mars dernier au cours de la planière, pour réclamer plus d’attention de la chambre basse du Parlement sur la situation sécuritaire dans cette partie du pays.

Rappelons que les députés élus des provinces de l’est du pays avaient exigé que l’insécurité persistante dans la région soit inscrite dans le calendrier des matières à traiter au cours de la session de mars. Mais cela n’a pas été fait.

C’est le député Gratien de Saint-Nicolas Iracan, élu de Bunia Ville dans la province de l’Ituri, prenant parole avait sollicité la mise en place de la commission spéciale et temporaire devant statuer sur la situation. En deux temps, Mboso a reçu d’abord les élus de l’Ituri puis ceux de deux Kivu. Ainsi l’option de la mise en place d’une commission a été levée.

Rosie Mozwa

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *