Selon Sylvano Kasongo, general de la police pour la ville province de Kinshasa, a au cours de la parade de lundi dernier et rassuré que cette opération s’effectue dans le respect des droits humains. À savoir, ces Kulunas ont embarqué pour Kanyama Kasese, 330 sont partis aujourd’hui (jeudi), la semaine prochaine, il y aura encore une autre vague. C’est la sixième vague, il y aura encore la septième vague dès la semaine prochaine », a déclaré le commissaire divisionnaire adjoint Sylvano Kasongo.

« C’est une action gouvernementale qui se fait sur instruction du gouvernement, nous faisons tout dans le respect des droits de l’homme. Ces gens font tuent, ils violent, nous les arrêtons en respectant les droits de l’homme, nous les envoyons à Kanyama Kasese pour qu’ils soient utiles à la société. Nous ne les tuons pas, ce n’est pas comme l’opération Likofi, ce n’est pas comme on faisait à l’époque. Quand nous prenons quelqu’un, nous l’envoyons pour devenir utile à la société, il va là-bas, il a un emploi », a expliqué le chef de la police de Kinshasa.

Soriano Botamba

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *