Le Président du Sénat Pr. Bahati Lukwebo a reçu en audience ce samedi 27 mars 2021 M. Paul Nsapu Mukulu, défenseur des droits de l’homme et président de la Ligue des Electeurs. L’expert international congolais des questions électorales, qui est rentré au pays après un long exil européen, est allé échanger avec le numéro 1 de la chambre haute du Parlement sur la situation politique du moment. Paul Nsapu a fait part au Pr. Bahati de sa ferme volonté de « s’insérer dans le contexte politique en cours en vue de son amélioration. »
Fort de son expérience de terrain de trois décennies de travail dans le domaine des élections en RDC et dans le monde, Paul Nsapu a annoncé au Président du Sénat sa candidature à la présidence de la CENI. C’est « une réponse à la pression positive de la population congolaise », a-t-il expliqué.

Répondant à une question de la presse, au sortir de l’audience, sur la mise en place de nouveaux animateurs de la Centrale électorale avant ou après les reformes électorales, le président de la Ligue des Electeurs pense qu’on devrait procéder « à une sorte de reformes partielles en installant le nouveau bureau de la CENI avec des animateurs qui répondent au critérium fixé par les Confessions religieuses ». Il reviendra alors à ces nouveaux animateurs de « traquer le reste de paquet de reformes électorales. Ceci permettrait au pays de ne pas perdre le temps au regard des échéances de 2023. »

Rappelons que Paul Nsapu, par ailleurs vice-président de la Fédération Internationale pour les Droits de l’Homme, FIDH est rentré au pays en janvier dernier après 15 ans d’exil à la suite de nombreuses menaces. Il compare sa volonté de briguer la présidence de la CENI à la démarche biblique de Néhémie de reconstruire les murailles de Jérusalem.

Celcom / Candidat Paul Nsapu

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *