Les agents de la société Transport au Congo (TRANSCO) manifestent ce lundi 26 juillet 2021 à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. Il est reproché au DG a.i la gestion opaque des recettes de la société et subventions de l’État, l’incompétence et l’incapacité managériale, le trafic d’influence, le climat non favorable au travail pour un bon rendement ».

Selon ce syndicaliste, au regard de ce tableau sombre, les agents sont agacés et appellent les autorités du pays, plus précisément le chef de l’État et le ministre des transports à leur venir en aide, en prenant toutes les mesures qui s’imposent pour sauver la société de la gestion de prédation.

Malgré l’acquisition de 440 bus/Volvo tous nouveaux grâce au chef de l’État Félix Tshisekedi, les agents continuent à subir les effets de mauvaise gestion : l’impaiement de 7 mois de salaires, malgré le versement de plus de 8.000.000.000 francs congolais en guise de subvention par l’état, l’impaiement de plus de 20 mois de prime de performance représentant (50.000 FC chaque moi par personne ), l’impaiement de plus de 20 mois de prime de Kanyama (15.000FC mois pour chaque classifié 07 ou catégorie équipage et technicien), l’impaiement de pécule congé et suppression congé annuel depuis août 2019 à ce jour », a dit le président de la délégation syndicale de TRANSCO.

Regroupés devant différents sites d’entreposage de bus, notamment à Kingasani, Masina et à la 18èm rue Limete, ces travailleurs réclament, notamment 7 mois d’arriérés de salaire.

Rosie Mozwa

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *