Le bilan de ces échauffourées est très lourd dans les rangs des forces de l’ordre. Une policière est entre la vie et la mort. 46 autres sont blessés dont 8 dans un état critique. 11 véhicules de la police sont endommagés dont un incendié.

Sur ceux, les juges ont retenu contre elles notamment les infractions de destruction méchante et association des malfaiteurs. Un prévenu a été condamné à 5 ans de prison pour « rébellion ». Cinq autres ont été acquittés. Le tribunal s’est déclaré incompétent concernant le cas de mineurs.

Bien que le ministre des droits humains avait appelé au sens élevé de responsabilité des leaders religieux afin que pareils incidents ne se reproduisent plus. La PNC dénombre 4 blessés, 12 véhicules détruits dont 3 véhicules brûlés. 34 personnes ont été interpellées.

Rappelons que, Cheik Abdallah Mangala à la tête de la communauté est combattu par un camp dirigé par l’imam Cheikh Youssouf  Djibondo. La veille, les deux camps ont été « réconciliés » par le gouverneur de Kinshasa Gentiny Ngobila pour que les musulmans de Kinshasa puissent célébrer ensemble Aïd El Fitr.

Rosie Mozwa

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *