Des coups de feu nourris en armes légères ont suscité une panique généralisée dans la première avenue du quartier des musiciens dans la commune de Makiso. Une situation agitée qui a prévalu ce vendredi 19 février 2021, en plein centre-ville de Kisangani.

Réunis, sous la présidence du gouverneur Jean-Marie Wale Lufungula, pour évaluer d’urgence la situation sécuritaire de la ville, les membres du comité provincial de sécurité, ont indiqué qu’il s’est agi plutôt de l’opération de traque, bien planifiée, des présumés miliciens dénommés “Simba” en conivence avec le groupe Mystico-religieux “Nzambe Lumumba.

À savoir, des violents accrochages entre les forces de l’ordre et un groupe armé local ont eu lieu. Les premières informations non recoupées, ont rapporté à Nouvellevision24, qu’il s’agissait d’une incursion des présumés “Maï-maï” dans la ville de Kisangani, d’autres sources ont souligné un probable déguerpissement forcé d’une bande de rebelles mixtés aux hommes de la rue, communément appelés Kuluna, logés dans une résidence privée appartenant à Phœnix, depuis plus près de neuf mois.

Le bilan provisoire livré par les officiels, fait état de “3 morts dont 2 éléments des forces armées de la République, un du côté assaillants et 3 blessés dont 2 dans le rang de l’armée et 1 du côté assaillants”, précise le communiqué.

Pendant ce temps, “17 miliciens avec leurs dépendants dont 9 femmes et 10 enfants et le chef de file Mr Lumumba Guy” ont été capturés, affirment les autorités provinciales.

Nouvellevision24

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *