C’est sous le coup de 11H50 (heure locale) que l’avion transportant le Président de la République Démocratique du Congo et Président en exercice de l’Union africaine (UA) a atterri, ce samedi 8 mai 2021, à l’Aéroport International de Khartoum.

A sa descente d’avion, Félix-Antoine Tshisekedi a été accueilli, en raison des contraintes liées à la Covid-19, par un comité restreint au premier rang duquel se trouvait le Président du Conseil de transition soudanaise, Abdel Fattah Abdelrahmane al-Burhan, qu’accompagnait le Premier Ministre Abdalla Adam Hamdok.

Après le rituel protocolaire d’usage et un court entretien du Président de la République avec ses hôtes au salon d’honneur, le cortège présidentiel s’est aussitôt ébranlé vers le Palais présidentiel situé dans la ville haute, à quelques encablures de l’aéroport. Sur place, les deux parties, congolaise et soudanaise, ont eu quelques heures de pourparlers en présence de Félix-Antoine Tshisekedi auréolé de sa casquette de Président en exercice de l’Union africaine et du Premier ministre soudanais.

Le ministre des affaires étrangères Christophe Lutundula, le coordonnateur du Panel de l’UA ainsi que le conseiller diplomatique du Chef de l’Etat, Christian Bushiri, ont représenté la partie congolaise à ces discussions. La ministre soudanaise des affaires étrangères, Mariam Al Mansoura Elsadig Almahdi, et son collègue de l’irrigation et des ressources en eau leur ont servi d’interlocuteurs, à côté de quelques experts soudanais.

Après ces échanges, le Chef de l’Etat a eu un tête-à-tête d’une trentaine de minutes, sur le même site, avec le Président du Conseil de transition soudanaise, Abdelfattah El Burhan, avant de prendre, le même jour, son vol à destination du Caire.

Rien n‘a filtré de tous ces échanges pour lesquels aucune déclaration n’a été faite à la presse. Tout porte à croire, au regard du statut des personnes ayant pris part aux discussions, que le dossier du Grand barrage de la Renaissance éthiopien aura été le point focal de la visite éclair du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, dans la capitale soudanaise.

À noter qu’un bel échantillon de la communauté congolaise établie au Soudan ne s’est pas fait prier pour donner de la voix sur le site aéroportuaire, bravant la canicule sur fond des slogans en boucle à l’honneur du Chef de l’Etat.

Nouvellevision24

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *