Bunagana: Moussa Faki Mahamat appelle à une cessation immédiate de toutes formes de violences par tout groupe armé

Le président de la Commission de l’Union Africain à exprimé lundi 13 juin son extrême « préoccupation » face à la détérioration de la situatiom sécuritaire entre la République du Rwanda et la République Démocratique du Congo. Le président de la Commission appelle à une cessation immédiate de toutes formes de violences par tout groupe armé et de toute activité militaire présentant une quelconque menace pour l’un ou l’autre de la République du Rwanda et de la RDC.

Le président de la Commission encourage vivement les deux pays-frères à résoudre tout différend par le dialogue et la concertation fraternelle offerts par les mécanismes régionaux, notamment ceux entrepris par S.E. João Lourenço, président de la République d’Angola, et président de la Conférence Internationale de la Région des Grands Lacs (CIRGL), ainsi que le processus de Nairobi.

Rappelons que la cité de Bunagana, près de Goma dans la province du Nord-Kivu est tombée sous le contrôle des rebelles M23 ce lundi 13 juin 2022.

Bien avant, selon plusieurs membres de la société civile locale, des combats opposent depuis dimanche les FARDC aux rebelles du M23, appuyés par le Rwanda et l’Ouganda.

Plusieurs congolais qui fuient les combats , se sont réfugiés en Ouganda, a indiqué une source sur place

Selon d’autres sources, L’Ouganda s’est associé au Rwanda pour permettre au M23 de contrôler Bunagana, lâche un responsable de la société civile locale. Le gouvernement congolais dénonce le plan du Rwanda de vouloir occuper la cité frontalière de Bunagana avec comme objectif de paralyser l’économie de la ville de Goma.

Nouvellevision24.com